Accueil
But
Impact
Contact
Brochure
Liens
 

L’impact de la perte

Les parents empruntent-ils le même chemin de deuil ?

Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte l’aspect global de la grossesse et les sentiments, différents d’une future maman et d’un futur papa.

Un homme et une femme … ce n’est pas pareil !

Une femme devient mère dès le moment où elle se sait enceinte. Elle sent cette nouvelle vie en elle, elle se sent fatigué, elle a des nausées, elle voit son ventre s’arrondir, elle sent le bébé bouger. Elle vit sa grossesse de l’intérieur.

Mais pour le papa qui attend la naissance de son enfant, l’aventure reste irréelle. Il a beau se réjouir, voir le ventre de sa femme s’arrondir et bouger au gré des mouvements du fœtus, voir de fascinantes échographies, il lui est bien difficile de se représenter la venue, dans quelques mois ou quelques semaines, d’un petit homme tout neuf. Le rôle du père reste abstrait. Il vit cette grossesse de l’extérieur, par la force des choses.

Dès le début de la conception, les « rôles » du père et de la mère suivent des chemins différents, les préoccupations ne sont pas nécessairement les mêmes. La maman pense plus à l’aménagement de la chambre du bébé et à son bien-être, tandis que le papa se préoccupe de l’avenir différemment qu’elle, en planifiant la sécurité financière, par exemple.

Mais lorsque le grand bonheur de la vie laisse place à la plus révoltante des douleurs : la mort d’un petit être, les souffrances, les expressions, les besoins et les chemins empruntés pour faire face à l’inimaginable et à la révolte qu’engendre cette mort injuste, peuvent êtres sources d’incompréhension entre les parents. Chacun vit alors son deuil à son rythme, avec une intensité différente. Au-delà de la souffrance, au-delà de la douleur, il y a une maman et un papa qui vivent la perte de leur enfant.

La maman a ses propres besoins, son propre chemin à faire. Il en est de même pour le papa. La connaissance de l’autre, la reconnaissance de ses besoins et la compréhension mutuelle sont des facteurs importants pour que les parents se soutiennent.

Aussi fort que soit l’amour, il ne sera jamais possible de rejoindre l’autre dans son deuil.

Il faut arriver à comprendre cela et l’admettre. Et ce n’est pas facile …

… Notre association offre son soutien au papa endeuillé qui le souhaite.

Deux chemins mais une seule direction :
« un futur harmonieux et heureux,
nécessairement différent ».